Le château de La Lécholle

Le château de La Lécholle

Horaires
Fermé au public

Le bâtiment des communs abrite les écuries, le pigeonnier et le logement des domestiques. D’apparence très homogène grâce à la symétrie et à l’équilibre perceptibles en façade, il est construit au XVIIIe siècle, en même temps que le château. Un incendie, qui épargne les communs, détruit partiellement le château vers 1932-1933, la partie gauche est alors profondément remaniée.

L’élevage de pigeons voyageurs offrait l’avantage d’une communication rapide. Ils permettent par exemple aux armées de donner et de recevoir des informations sur le déroulement des combats. Les pigeonniers sont alors le signe de l’importance du seigneur. Il manque un étage à celui-ci, probablement couvert à l’origine d’un toit en poivrière. 

Demeure habitée au XVIIe siècle par Granghon des Simons, le corps central de l’édifice semble avoir été construit dans la deuxième moitié du XVIIe siècle ; qualifiée de château sur le cadastre de 1839, avec des bâtiments de ferme autour des deux cours. Au milieu du XIXe siècle, modification du plan au sol par la construction de deux tours carrées contre le nord de l’édifice. Elevé au milieu d’un beau parc, le château de La Lécholle bénéficie d’une belle ordonnance classique. Le bâtiment principal, à deux niveaux et niveau de comble, est ouvert de six fenêtres à l’étage et de trois lucarnes sur le toit. Une tour carrée à quatre niveaux flanque l’angle ouest et s’élève au-dessus du corps de logis, ornée de pierres d’angle et d’encadrements en calcaire blanc. Les communs sont importants et conservent des traces d’ancienneté, mais ils ont été transformés au XVIIIe siècle. Le bâtiment le plus important est composé d’un long corps rectangulaire, aux ouvertures du rez-de-chaussée en arc en plein cintre ou en arc surbaissé. Le 1er niveau est bâti en forme de galerie à croisillons de bois. Entièrement intégré dans le bâtiment, un gros pigeonnier carré a lanternon déborde à peine en avant-corps.

IntraMuros SAS - Copyright 2020

Mentions légales

CGU