Eglise Saint Martial

Eglise Saint Martial

Serbannes ( Allier )

Nombre d'habitants : 828 (2017)
Confession Catholique

1. IDENTIFICATION

Eglise

Propriétaire

Nom : Mairie

Adresse : 17 chemin de l'ancienne église

Site Web : www.serbannes.fr

Affectataire

Nom : Paroisse Notre- Dame des Sources

Adresse : 33 rue Sainte Cécile

Communauté de communes

Nom : Communauté d'agglomération de Vichy Val d'Allier

Adresse : BP 2956

2. ARCHITECTURE ET ART

Description architecturale

Edifice de plan longitudinal, à transept non saillant. Le clocher est un clocher-porche sommé d'une flèche d'ardoise, situé au niveau de la façade ouest de l'édifice. 

L’église actuelle, est orientée est-ouest. L’intérieur de l’édifice se divise en une nef voûtée en plein cintre de quatre travées sur pilastres carrés de briques, à courts chapiteaux sans décor ; les deux collatéraux sont voûtés de même, reposent sur des pilastres encastrés et sont percés d’ouvertures ogivales ; au niveau supérieur, les pilastres sont moins larges pour soutenir les retombées de la voûte. Le chœur, dénué d’ornements, offre une abside en cul-de-four et deux absidioles sans ouvertures, l’une avec un autel consacré à la Vierge, l’autre au saint patron Martial. La nef est éclairée par des ouvertures au second niveau à la retombée de la voûte et extérieurement au-dessus, des collatéraux. Une tribune à balustrade de bois ajourée surmonte la première travée en entrant.

Epoque et styles

Néo-gothique
XIXème

Principales étapes de construction

L'église actuelle a été construite sur le lieu d'une église romane du XIème- XIIème siècle. 

Cette église primitive a été modifiée  en 1698, date à laquelle une voûte en lambris et une charpente remplacent les voûtes en pierre originelles du choeur et de la nef. 

Signalée en mauvais état en 1785, elle est fermée au culte en 1859. 

En 1860, on pense dans un premier temps à la restaurer; mais elle sera finalement jugée trop petite. Cette raison, ainsi que la volonté d'ouvrir un chantier de fouilles et celle de plaire à l'empereur, conduisent à la destruction de l'église romane en 1864. 

Elle est alors remplacée par l'édifice actuel. 

Histoire et dates importantes

La paroisse de Serbannes, sans le canton de Brugheas, a pour édifice de référence l’église Saint-Jean, construite en style néo-roman de 1870 à 1873 par l’architecte H. Batillat. L’église occupait alors cent mètres carrés au sol, et comportait un plafond et un campanile au lieu d’un clocher. Le 10 mai 1887, le Conseil municipal demanda la construction d’un clocher, alors que le conseil de fabrique penchait ay préalable pour un agrandissement de l’édifice.

Le campanile étant impropre à tout service, les cloches furent descendues en 1882 et suspendues à un bâti de charpente exposé aux intempéries. Finalement Le Conseil municipal donna son accord le 16 février 1890 et le préfet le 14 août 1891 pour la construction d’un clocher dont l’architecte désigné fut H. Decoret. L’édification di monument commença au début de novembre pour s’achevée le 18 juin 1892.

L'église était dédiée à Saint Jean jusqu'au XVIIème siècle.  Elle a par la suite été appelée église Saint- Martial. 

Les vitraux au nombre de onze, méritent une attention. Sur les onze, neuf sont signés par deux maître verriers que sont Pierre Guibouret de Moulins pour trois vitraux On retrouve certaines de ses œuvres à Chrit l’Eglise et Cosne d’Allier. Il succéda à Moulins à Etienne Crombak mort en 1892. Le second étant Antoine Champrobet, pour six vitraux. Collaborateur, puis successeur dès 1862 d’Emile Thévenot à Clermont-Ferrand, il fut surtout productif entre 1864 et 1868 ; il a signé, entre autres, des vitraux à Ygrande.

Site réalisé par IntraMuros SAS | Mentions légales | CGU | Copyright 2020 | Gérer mes cookies 🍪